L’Observatoire prospectif des métiers, des qualifications et de la diversité des industries chimiques (OPIC) a vu le jour suite à l’accord national relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie (8 novembre 2004).

Son rôle est d’assurer une veille prospective quantitative et qualitative sur l’évolution des métiers de la branche. Quels sont les emplois de demain ? Quels sont les nouvelles compétences et les nouveaux savoir-faire indispensables ? Combien faudra-t-il par exemple d’ingénieurs chimistes dans les années à venir, etc. Sur tous ces sujets, l’Observatoire des industries chimiques, au travers de ses travaux, livre ses analyses et préconisations.

 

Pour qui ? :

Pour les entreprises, afin de les guider dans le développement des compétences de leurs collaborateurs. Pour les salariés, afin de les aider à construire leur projet professionnel.

 

Ça sert à quoi ? :

L’Observatoire mène des travaux, met en place des outils (bourse à l’emploi, publication de la liste des formations éligibles au CPF, enquêtes sur l’emploi, etc.) qui permettent aux employeurs, aux salariés et aux partenaires sociaux de la branche d’anticiper les évolutions du secteur. Ces travaux sont accessibles à l’adresse suivante :

www.jetravailledanslachimie.fr

 

Qui compose l’Observatoire ? :

La Commission Paritaire Nationale de l’Emploi (CPNE) des industries chimiques a constitué un groupe technique paritaire constituant le Comité de Pilotage Paritaire. Le CPP de l’observatoire compte vingt membres désignés par les syndicats de salariés (CFE-CGC, CGT-FO, CMTE-CFTC, FCE-CFDT, FNIC-CGT) et les organisations patronales de la branche (UIC, FIPEC, FEBEA, FNGC).